Le jeu de l’Oie, jeu ou initiation ?

0 Comments

Les confidences du Cygne

Le saviez-vous ?

Les Anciens avaient mis au point un certain nombre de jeux initiatiques dont nous avons complètement oublié le sens…

Le jeu de l’Oie en est un exemple et, je me suis laissé dire, que dans les monastères tibétains, les moines s’adonnaient au jeu de la marelle. Étonnant, n’est-ce pas ?

Le jeu de l’Oie tire son identité du vieux français : « Ouïr » ou plus connu sous l’appel « oyez, oyez, bonnes gens » qui incitait les passants à tendre l’oreille !

C’est bien de l’oreille qu’il s’agit, puisque ce jeu se déroule en spirale, sur le modèle des canaux semi-circulaires de cet appareil auditif.

À partir de là, les joueurs vont entreprendre un chemin initiatique pavé d’embûches et de récompenses, à l’image de la vie. Certains tombent même dans le puits ou sont enfermés en prison, ce qui leur laisse le temps de méditer ou de prendre conscience de leurs erreurs. Par bonheur, ils rencontrent aussi des hostelleries dans lesquelles ils peuvent se restaurer !

Toutes les neuf cases, les oies apparaissent et obligent le jouer à revenir au départ.

Le but est d’aboutir à la case 63 qui débouche sur la 64ème. Ce nombre est aussi présent dans le jeu d’échec sous la forme d’un damier de 8 fois 8 = 64 cases et il figure également, depuis des siècles, dans le Y-King chinois. Cela montre notre appartenance à l’origine des mêmes connaissances universelles !

#oie #jeudeloie #moinechinois #jeudechec #lamarelle #Yking #connaissancesuniverselles

Categories:

Laisser un commentaire